Mercato par

L'OL plus vendeur qu'acheteur

Commentaire(s)

À l'instar du rival marseillais, l'Olympique Lyonnais n'a pas réalisé un mercato sensationnel cet été. Si le club a dû céder quelques pions majeurs de l'effectif, il n'a pas trop agi dans le sens des arrivées pour maintenir l’équilibre, comme suggère le site betfirst.dhnet.be. C'est devenu une tradition à Lyon, presque à chaque mercato, le club enregistre des grosses ventes et rarement des grosses arrivées.

Ferland Mendy au Real

Le latéral gauche français a rejoint la Casa blanca, sur demande de Zinedine Zidane, qui compte bien lui faire une place au cœur de la défense madrilène malgré la présence de l'inaltérable Marcelo. Le départ de Mendy a rapporté un pactole au champion de France 2008. Près de 50 Millions d'euros pour un joueur qui aura coûté moins de 4 Millions pour sa venue à l'OL, encore un grand coup dans la politique très révolutionnaire de Jean-Michel Aulas. Mendy a signé un contrat de cinq ans avec le Real Madrid, où il a rejoint Karim Benzema, un autre ancien lyonnais. 

Tanguy Ndombele, le gros coup de l'été !

L'OL s'est mis d'accord avec la direction de Tottenham en juillet dernier pour le transfert de Tanguy Ndombele. Le milieu offensif franco-congolais a rallié l'Angleterre pour une somme avoisinant les 78 Millions d'euros, la plus grosse vente de l'histoire du club Olympien. L'ancien joueur d’Amiens, était au centre des intérêts des plus gros clubs européens, dont le Real Madrid, il a préféré les Spurs, qui étaient logiquement les plus offrants. Lyon a cédé l'un de ses meilleurs joueurs de la saison dernière, sans véritablement le remplacer.

Nabil Fékir au Betis

Il n'a pas coûté le même montant que les deux autres, mais Fékir est peut-être sportivement, la plus grosse perte de l'été. Capitaine et leader sur et en dehors du terrain, le champion du monde a été convaincu par le Betis Séville, qu'il a rejoint pour 19,5 Millions d'euros. L'international français brillait depuis des années sous les couleurs de l'OL. Dribbleur, passeur, et surtout buteur, les qualités de Nabil vont manquer aux Gones cette saison. Juninho aura la forte mission de se trouver un nouveau leader, celui qui portera l'OL dans les moments décisifs. Alors qu'il était prêt à signer à Liverpool à l'été 2018, Nabil Fékir a rejoint la Liga et le Betis Séville pour une nouvelle aventure.

Bruno Genesio, la fin d'un cycle

Lui aussi, fait partie de ce mercato lyonnais plus animé côté départ. L'aventure de Bruno Genesio n'a pas été prolongée par les dirigeants. Auteur d'un parcours plus au moins positif en trois ans et demi à la tête de L'OL, Genesio semblait avoir atteint ses limites. Les supporters sont restés divisés sur son cas, si la grande majorité réclamait son départ, une frange d’abonnés du Groupama Stadium était favorable à une saison de plus pour Bruno chez les Gones. Éliminé en demi-finale de la Coupe de France par Rennes, sorti en Coupe de Ligue et troisième de Ligue 1, Bruno Genesio avait perdu en très peu de temps la confiance de Jean-Michel Aulas, qui avait annulé en pleine conférence de presse, la possibilité de prolonger le bail du successeur de Hubert Fournier.

Memphis Depay, la relève

Cette saison, il est certain que le néerlandais aura plus de responsabilités au sein de l'équipe. Memphis Depay est en grande forme en ce début de championnat et visiblement prêt à endosser le rôle de leader de l'OL. Déjà auteur de quatre buts en quatre matchs de championnat, l'ancien mancunien n'est pas très loin de son niveau du PSV Eindhoven, où l'a repéré Louis Van Gaal en 2015 pour l'amener à Old Traford. Aux côtés de Moussa Dembelé, aussi tonitruant, Depay s'éclate, avec un peu plus de liberté sur le terrain. Il sera l'un des éléments déterminants du dispositif de Sylvinho, si il arrive à s'inscrire dans la durée et ne manque pas les grands rendez-vous, comme en Ligue des Champions dans deux semaines.